En remplacement du jetable... le réutilisable au quotidien

En remplacement du jetable... le réutilisable au quotidien
0

#1

Bonjour à tous ! Suite à la lecture de l’article de @Marie_Michele Commencer le zéro déchet: 25 résidus que j’ai sortis de ma vie!, j’ai eu l’idée de faire un article semblable, mais qui porte sur les objets du quotidien que j’ai modifié, remplacé (ou que j’utilisais déjà) pour une utilisation durable et réutilisable. C’est simple, mais je n’ai pas trouvé d’article ici qui en parle (une recherche internet peut facilement vous donner une foule d’idées, mais j’aimais l’idée de synthétiser ici).

Vie quotidienne

Vie quotidienne, je parle du train-train quotidien, qui est propre à chacun, mais qui regroupe des objets utilisés tous les jours (ou presque) et qui contribuent à la non-production de déchet.

  • Une bouteille d’eau réutilisable (un classique, mais qui épargne beaucoup de plastique jeté après utilisation)

  • Un mini-sac en tissu (style toile) qui se range dans la sacoche, dans le sac-à-dos ou autre, qui ne pèse rien et qui ne prend pas grand espace, mais qui peut, au moment venu, nous sauvez de sacs lors de courses ou d’emplettes imprévues.

  • Des mouchoirs en tissu (en remplacement de ceux qui sont en papier), qui sont réutilisables presqu’à l’infini, qui peuvent être très jolis et qui évitent la production de déchet à la fois au niveau de la production (pas besoin de les produire plus d’une fois) et au niveau de la gestion des déchets post-utilisation (on ne les jette pas, on les met à la laveuse). De plus, ils deviennent rapidement économiquement intéressants car en ayant trouvé la bonne quantité qui fait l’affaire de tous dans la maisonnée, plus besoin de racheter des boîtes de mouchoirs. **Astuce: pour ma part, je me suis attitrée deux jarres en verre pour ces fameux mouchoirs, une pour les mouchoirs propres et une pour les usés. Vous pouvez aussi disposer de différents contenants au travers de la maison pour que les mouchoirs soient accessibles partout et déterminer un endroit ou un bac spécifique pour les mouchoirs usés. **


Usés-propres

** De plus, vous pouvez créer vos propres mouchoirs avec des vieux T-Shirt en coton (ce que j’ai fais), des morceaux de tissus divers, des retailles, etc., ou les acheter d’entreprise éthique, locale et éco (j’ai ceux en plus des autres de chez Oko-Creations).

Salle de bain

Il y a naturellement des objets de la vie quotidienne qui se retrouveront dans cette catégorie, mais je trouvais plus simple de les catégoriser en pièce.

  • Cotons démaquillant réutilisables, soit en fibre de chanvre ou de bamboo. Ils vont à la laveuse et la sécheuse.


Cotons démaquillants

  • Brosse à dents en bamboo qui, sauf les poils en nylon, est compostable en fin de vie (changée idéalement tous les 3 mois).

  • Rasoir en acier inoxydable avec lame remplaçable. Ça, c’est une merveille. La lame est la seule chose qui sera éventuellement à remplacer (à moins de l’affuter…mais je ne pense pas qu’elle est faite pour ça). Donc, niveau production de déchet, c’est beaucoup moins de plastique dans les poubelles à la fin de l’année avec les rasoirs jetables.


Rasoir

  • Peignes, brosses en bois et fibres naturelles. J’ai un peigne en bamboo et une brosse en bois avec poils de sanglier. Le tout est compostable, quoique vraiment durable donc… pas certaine de devoir les composter un jour :wink:


Brosses et peigne

  • Savon en barre ou gel douche en vrac: il y a moins de déchet plastique produit.

  • Shampoing solide ou shampoing en vrac: même chose.

  • Se laver à la débarbouillette/petites serviettes au lieu d’utiliser les pompons qui sont moins durables et sont en plastiques.

  • Maquillage, pour ma part, je n’en utilise pas. J’ai fais un article concernant le maquillage et l’usage de la noix de coco qui traite des utilisations que j’en fais.

  • Démaquillant: une huile végétale, de première pression à froid bio (autrement dit, que l’on pourrait consommer dans notre nourriture).

  • Pour les femmes: niveau menstruations, il y a plusieurs options de produits durables et réutilisables. Pour ma part, ce sont la coupe menstruelle en silicone et les serviettes lavables.


Serviettes lavables et coupe menstruelle

Cuisine

  • Remplacer la pellicule de plastique (ou saran-wrap) par des pellicules de cotons bio imprégnés de cire d’abeille. Attention pour le lavage ou les plats chauds, garder l’eau froide et attendre que les plats aient refroidis avant de placer la pellicule :relaxed:


Pellicule cire d’abeille

  • Pour les muffins, utiliser des moules en silicone lavables.


Moules en silicone

  • Pour remplacer les sacs ziplocs, pour ma part, j’utilise en ce moment des sacs en tissu avec intérieur en tissu imperméabilisé qui vont à la laveuse et sécheuse. Je sais qu’il y a aussi, entre autres pour la congélation ou les viandes, des sacs en silicone lavables et réutilisables.


Sac en tissu

  • En remplacement du scoop-towel (papier essuie-tout), la bonne vieille guenille !

  • En remplacement des serviettes de table jetables, les serviettes de table lavables en tissu.

  • Je ne suis pas une utilisatrice de paille, mais les pailles en bamboo ou en acier inoxydable existent et sont de bonnes alternatives à celle en plastique jetables.

  • Pour la vaisselle, j’ai choisi d’opter pour des brosses en bois et en poils végétaux (qui se décomposent après usage dans le composteur).

  • Récupérer les pots en vitre du commerce pour le vrac. J’en ai maintenant toute une collection lol :sweat_smile:

  • Sacs réutilisables en tissu pour les courses et l’épicerie.

  • Sacs en tissu pour l’achat en vrac.

  • Sacs en filet pour remplacer les sacs de plastique offerts dans les épiceries pour les fruits et légumes.

  • Liquide à vaisselle: à acheter en vrac ou encore utiliser une barre de savon de Marseilles.

Chambre à coucher

Bon, ce côté-ci, il y a habituellement moins de déchets produits. Voici les quelques objets/changements que j’ai apportés pour entraîner moins de déchets.

  • Acheter des vêtements usagés (dans les friperies de quartier) ou favoriser l’échange de vêtement dans son entourage.

  • Utiliser mes mouchoirs en tissu.

Bon, voilà, y’a pas grand chose dans cette catégorie.

Entrée

  • Sur ma boîte aux lettres, un Stop Pub.

Dehors…

  • Un bac de récupération des eaux de pluie (pour arroser potager et fleurs), au lieu de prendre de l’eau courante.

  • Un vélo pour les petits déplacements :grin:

:herb:Alors, pour les objets du quotidien, je pense que ça fait le tour pour mon chez-moi actuel. C’est en constante progression donc il n’y a rien de fixe. De toute manière, la progression doit se faire pas à pas pour être durable sur le long terme. J’ai encore un paquet de choses que je peux améliorer. Du moins, ce sont pour vous quelques suggestions d’objets du quotidien qui peuvent être remplacés dans les différentes sphères de notre vie qui contribuent à produire moins de déchets sur le long terme. J’espère que ce n’est pas trop redondant avec ce que vous avez pu lire ici jusqu’à maintenant (sur le Peuplier).

Je vous souhaite une belle journée et je serais ravie d’échanger avec vous sur vos trucs à vous, vos objets, vos actions (que je n’ai pas vraiment abordé dans ce post-ci) que vous faites pour réduire votre impact quotidiennement sur l’environnement.

Andréanne :lizard:


#2

Merci pour tes trucs. C’est certain tous cela est facilement accessibles pour bien des gens et c’est ce qui est le fun!

Dans la cuisine, je ne suis pas encore trop une écolo dans ma vaisselle mais je vais m’acheter ou faire un truc muche en lainage. Sinon, le reste ça s’en vient bien. J’ai des petits sacs en tissus pour aller acheter le vrac, comme ça, pas besoin de passer par la balance avant de le remplir. Sinon, les pots en vitre commencent à cumuler aussi pour transvider les sacs rendu à la maison. J’ai aussi un pot au bureau pour faire mon mélange de trail mix pour quand j’ai trop faim! Je dirais qu’une grosse façon de devenir plus écolo dans la cuisine est de manger ce qu’on a et de ne pas laisser nos aliments pourrir dans le frigo et l’armoire. J’avoue avoir de la difficulté à concevoir qu’on a acheté et souvent préparé un aliment et qu’après un repas, il soit jeté. Ici notre frigo est loin d’être plein à craquer car on passe ce qu’on a dedans avant d’en acheter d’autre. Et il ne sert à rien d’avoir 10 sauces à salade…il me semble?

Pour la salle de bain, pas de maquillage donc pas de lingette et produits démaquillant. Une bonne débarbouillette fait bien la job quand on a un maquillage naturel après une journée au jardin :wink: Un savon en barre, mis dans un pot masson fermé pour éviter qu’il se détériore trop vite. Méthode ‘‘water only’’ pour moi (c’est un secret bien gardé car ce n’est pas tout le monde qui sont prêt à ça), donc pas de shampoing et revitalisant.

On essaie de faire sécher le linge dehors l’été et à côté du poele à bois l’hiver. On utilise la sécheuse seulement pour les serviettes ou quand on est pressé d’avoir une brassée propre et sèche. On fait aussi des grosses brassées pour économiser eau, énergie et savon. Le savon vient de la même savonnerie que mon savon pour me laver et est en flocon que je fais dissoudre pour ensuite remplir ma bouteille. à 20g la shot, ça fait beaucoup de brassée par petit sac. Comme il n’y a pas d’odeur dans ce savon, on utilise du vinaigre blanc comme assouplisseur et tueur d’odeur humaine.

Dehors, on a un jardin et des lapins pour notre alimentation. Les lapins ont de la moulée commerciale mais on donne aussi le plus de frais possible qu’on trouve sur le terrain. Leur fumier fait un excellent compost pour le jardin. J’ai utilisé la technique de paillage avec feuilles morte cette année dans le jardin. Résultat, je n’ai quasiment pas arrosé, donc une bonne économie d’eau.

Sinon, il reste encore plein de choses à faire. Oui, on chauffe au bois comme chauffage supplémentaire l’hiver et je ne changerai pas ça. On utilise deux voitures pour aller travailler et nous faisons environ 30 minutes de voiture pour aller et retour chaque jour. Nous achetons beaucoup de bio, ou local, mais pas tout. Nous avons encore beaucoup de recyclage, ce qui indique qu’on achète beaucoup d’emballage (beaucoup de 2L de lait et lait de soya). On pourrait cuisiner les trognons et autres parties moins élégantes de nos fruits et légumes. Mais si nous le faisons pas, nos lapins ou le compost se régalent.

Et oui, il faut y aller pas à pas, sinon on va se retrouver en petite boule sous les couverture…:sweat_smile:


#3

Oui, en effet, en petite boule sous les couvertures haha :joy: C’est génial tout ce que tu fais déjà. L’amélioration est toujours possible, mais on y va avec les contraintes du réel et surtout de notre propre réalité.
Et je trouve que tu soulignes bien mes trucs: c’est effectivement ce qui est accessible pour bien des gens. Ce sont des choses simples à mettre en pratique au début du cheminement. C’est subtilement substituer le jetable contre le réutilisable et peu à peu intégrer d’autres actions concrètes au processus. Je ne pense pas que la majorité des gens soit sensibilisés énormément au sujet de la production de déchet (il y a toujours des degrés de sensibilisation et des cas à part) et de l’impact environnemental de leurs choix. C’est difficile de voir réellement cet impact quand les poubelles sont simplement ramassées chaque semaine. On ne voit pas l’accumulation.

*Par rapport au water-only, j’ai déjà essayé, mais pour moi, du moins, lors de mon essai, ça a plus ou moins marché. Peut être que mon eau est trop dure. J’aimais beaucoup le concept mais je l’utilise aujourd’hui plus pour espacer les lavages et ça fonctionne bien pour moi pour l’instant.

Haha, non, ça ne sert à rien à mon avis. De toute manière, devant trop de choix, l’être humain devient insatisfait peu importe le choix qu’il fait. Trop, c’est comme pas assez comme on dit :wink:


#4

Wow, merci beaucoup pour ces idées, ça donne envie d’en découvrir plus! :heart:

(À tous ; shootez-nous vos trucs aussi :smiley:)


#6

Je les met debout sur le comptoir, tête en bas, à l’envers. Mais oui, ça peut être caotique parfois :smiley:


#7

Merci! Très intéressant, et de très bonnes idées.
Nous avons adopté déjà plusieurs des points que tu soulève, on a encore du chemin à faire! :slight_smile: