Test de séchage de plantes médicinales et aromatiques

Test de séchage de plantes médicinales et aromatiques
0

Allô! :slight_smile:

Je voulais partager cette petite expérience qu’on a faite pour sécher facilement les plantes médicinales et aromatiques!

Aux jardins communautaires on a eu la chance de participer à une petite formation sur l’herboristerie de Capucine Chartrand, directement dans les jardins. De nombreuses plantes médicinales et aromatiques s’y trouvent ; mélisse, framboisier, sauge, alchémille, thym, menthe, échinacée, livèche, origan, citronnelle, etc. L’étape suivante, maintenant qu’on sait reconnaître et utiliser certaines d’entre elles, était de s’en faire sécher.

Nous avions déjà entrepris un séchoir solaire avec des canettes, mais l’espace nous manque pour un tel système et on n’a pas pris le temps de le finir avant de déménager (et donc de perdre notre atelier) malgré plusieurs heures passées dessus, alors on était un peu démotivés pour le séchage à la maison.

Mais, comme mentionné par Capucine, les femmes faisaient de l’herboristerie dans leurs cuisines il y a déjà de nombreuses années alors il faut se rappeler que ça ne demande pas des tonnes d’instruments complexes ; c’est même plutôt accessible!

L’important est, si ma mémoire est bonne, que l’endroit soit bien ventilé pour faire sortir l’humidité, avec une source de chaleur modérée (le grenier peut être un endroit suffisamment chaud selon l’expérience d’une productrice au Québec) et sans être exposé au soleil.

J’ai lu sur ce guide (qui présente d’ailleurs un beau modèle de séchoir à plus grande capacité que notre test) que la plupart des plantes ont besoin d’une température entre 29°C et 39°C.

C’est pourquoi le faire au four, comme certains font, peut être difficile, d’abord pour la ventilation (l’un des membres du jardin disait cependant qu’avec son four à convection il y arrivait), ensuite pour la chaleur (la simple chaleur de la lampe du four pourrait ne pas être suffisante, et partir le four fournirait une chaleur trop élevée).

Notre test

Il y a quelqu’un dans le groupe qui a demandé si un haut de garde-robe pourrait faire, et la réponse de Capucine nous a enchantés ; oui, tant que les conditions nécessaires au séchage sont respectées.

Nick a donc installé des crochets dans le haut d’un garde-robe, et placé dans un coin de la tablette son séchoir à bottes et mitaines.

Il a fait des bouquets de chaque plantes (quelqu’un nous a dit que des bouquets plus petits sécheraient sûrement mieux et c’est un fait!), les a attachés par une corde et pendus sur les crochets, comme ceci. (L’une des plantes était déjà brunie au moment de l’accrocher comme vous pouvez voir, je crois qu’on ne l’a pas gardée)

image

Voici le séchoir en question, qu’on place au bout de la tablette si les crochets sont pleins. On peut le régler sur la température ambiante, si on veut simplement qu’il fasse circuler l’air, ou encore sur le chauffage pour être la source de chaleur.

image

Dans le guide mentionné plus haut, ils conseillent également de placer les plantes plus ou moins près de la source de chaleur selon leurs besoins de séchage. C’est une bonne information qu’on n’avait pas au moment des photos, mais dont on pourrait tenir compte dans le futur!

Voici quelques pots qui ont été faits avec les récoltes :slight_smile: On a comparé une batch de mélisse qu’on avait simplement laissée sécher à l’air libre, versus avec ce petit système, et la différence est flagrante! La première ne sentait presque rien, comparativement à la 2e. On l’a donc mise au compost et ça nous a confirmé que le test a fait une belle différence. Il y a sûrement d’autres façons pour raffiner la méthode qu’on découvrira avec le temps.

image

Ceci dit, je suis pas mal certaine qu’il faudrait les conserver dans un endroit plus sombre qu’où elles sont présentement pour les préserver, mais bon, Nick adore ses pots de plantes sur le buffet et on risque de passer au travers quand même rapidement, alors je ne me suis pas obstinée :stuck_out_tongue:

Y en a-t-il d’autres parmi nous qui font sécher leurs plantes? Quelles sont vos installations? Ça pourrait sûrement en inspirer plus d’un(e)! :slight_smile:

1 J'aime

Moi j’ai le séchoir du commerce qui va très bien et coûte beaucoup moins cher qu’il y a 20 ou 30 ans.
J’ai aussi construit un gros séchoir installé dans le haut de ma grange sans chauffage, pour aider je capte l’air de dessous du toit en tôle. Avec un bon volume d’air soufflé cela conviens très bien pour les herbes. Mais ne conviens pas pour certains légumes et fruits, pas assez de chaleur.
Il y a plusieurs années j’ai déjà utilisé un meuble (commode). J’ai remplacé les planches du fonds des tiroirs par du grillage et je branchais un tuyau sur la ventilation d’un poêle a bois. Vous pouvez poser le meuble au-dessus d’un calorifère.

Très intéressant j’ai de la place pour stockage au besoin