Redonner vie à une vieille maison

Redonner vie à une vieille maison
0

#1

Bonjour tout le monde! Je me pose beaucoup des questions à ce sujet et j’avais envie de vous soumettre ça, de recueillir des opinions et des idées ! Dans leur quête d’autosuffisance, beaucoup de gens font le choix d’acheter un terrain et de se faire construire une maison écologique selon leurs goûts (avec raison !). Mais je me demandais, est ce que certains d’entre vous avez choisi (ou avez envisagé) l’option de retaper une vieille maison pour l’adapter à ses besoins ? Selon vous, est ce que la dépense en vaut la peine ? Avez vous eu vent de projets intéressants où des gens ont transformé une vieille maison dans le cadre d’un projet d’autosuffisance ?


#2

Ayant confronté exactement ce sujet , évaluant que l’empreinte écologique d’une construction neuve avec matériaux écologique étant néanmoins grandiose, et le fait que très peu de choix de matériaux était disponible (v’la 10 ans l’isolant de chanvre provenait de la Californie, nous décisions d’acheter une vielle maison (100 ans cette année) et entamé un tel projet. Pour la transformé, nous avons aussi choisi d’utilisé le minimum de matériaux neuf, d’ajouté une serre en hauteur côté Sud, d’isolé le toit par l’extérieur (afin de maximiser l’espace au grenier et laissé la charpente apparente) et de modifier le chauffage, l’électricité, l’entrée d’eau, et autres afin d’en faire éventuellement une maison passive. 10 ans après les début de démolition, nous n’avons toujours pas fini. Certes, nous avons décidé de mettre le moins d’argent possible pour le faire, car effectivement si l’on calcule la rentabilité par le prix à la vente, sachant que l’intérêt pour des vielles maisons est moindre, nous avons décidé de limité l’argent investie. Ce qui ce traduit par une recherche intensive pour trouver des matériaux usagés (démolition, récupération, achats, transport…), et donc aussi en temps. Pour faire ce type de rénovation et réduire les coûts, l’on doit aussi tous faire soi-même aussi, donc une bonne connaissances et une grande volonté est nécessaire, en plus d’être armé de patience.
Pour nous, c’est un projet à long terme en espérant qu’un jour l’on puisse y vivre sans coûts. Nous envisageons aussi que celle-ci soit une maison de transition avec chambres pour ceux qui veulent éventuellement quitter la ville et s’installer en forêt au CeCe.
Nos projets, aillant des interconnections, rejoint fortement l’idée du peuplier, et est en sorte un voit pour fournir une façon évolutive de quitter le système actuelle.
Je vous promets de décrire plus en détails, mais pour une autre page FB à visualiser, voir:


#3

Ta question est très pertinente Raphaelle, je l’ai vue passer plusieurs fois lorsque je travaillais avec Solution ERA.

En termes de terrains déjà ça peut être très facilitant, car les terrains sans habitation se font de plus en plus rares et sont de plus en plus éloignés des villes. Aussi, dans une optique écologique, on ne peut pas non plus décider de laisser tomber toutes les maisons existantes pour en faire uniquement des neuves! La raison pourquoi il est très difficile de donner de l’information ou de la formation sur la rénovation écologique est qu’on entre dans le cas par cas. Je te dirais, sans être une professionnelle de la construction/rénovation, que ça peut valoir la peine de rénover une vieille maison selon la vieille maison en question.

Certaines s’y prêtent déjà bien de par leur orientation au sud par exemple, la qualité de la construction à la base, le mix possible des matériaux… @Nick_Lavoie qui s’intéresse beaucoup à la construction de chanvre me disait qu’il peut être gagnant de réisoler les maisons de pierres avec le chanvre, les deux matériaux travaillant bien ensemble. Ceci dit, isoler en chanvre demande une certaine épaisseur et ça coupe donc la superficie à l’intérieur de la maison, c’est à prendre en compte pour une habitation existante.

Il peut y avoir des mauvaises (vices cachés) comme des belles surprises. Je pense par exemple à des planchers de bois francs en bon état sous des planchers en tapis ou autre chose de moins intéressant, ou encore des poutres cachées qu’on peut décider de mettre en valeur comme @Jacouille.

Je suis heureuse de lire ta volonté d’utiliser des matériaux usagés @Jacouille! Nick fait de la rénovation sur des vieilles maisons et il récupère beaucoup de matériaux qui autrement seraient partis au dépotoir. C’est un beau geste de leur donner une deuxième vie et à mon avis, ça ajoute beaucoup de cachet et d’histoire à une habitation. À date ça nous a permis de nous faire une table de salon, des étagères, un établi pour l’atelier, un comptoir extérieur pour laver les légumes avec un petit évier, un cadre… Comme on est encore en appartement ce ne sont pas encore des éléments qui ajoutent à la construction, mais ça viendra! :slight_smile:


#4

Dans mon cas, la maison était de grande qualité pour son temps, murs en maçonnerie structural (briques et bloc de béton) avec crépis sur latte, bois de pruche (vrai 2x8) au 12", fondation 10" en béton coulé sur dalle/fondation structural pleine grandeur. Nous récupérons tous le bois de démolition pour le ré-utilisé ailleurs. Le but de démolir est d’ouvrir les espaces et intégrer les volumes autrement perdu, et pour refaire l’électricité et plomberie. Les maisons dans le temps avait des petites chambres, beaucoup d’espaces perdu.
Matériaux récupérer d’ailleurs: tableaux d’ardoise, vitrages, plexiglass 1/2" (bandes d’aréna), palettes, tôle de toiture, céramiques, quincaillerie, plomberie et autres…c’est fou ce que les gens jettent, tellement que j’ai du contrôler ce que je ramasse et arrêter car j’en est trop pour le moment!
Avec un peu d’imagination et de débrouillardise, c’est fou ce qu’on peut faire!


#5

Wow merci pour vos réponses !

Personnellement je trouve que c’est un projet incroyable, mais je n’y connais pas grand chose et je n’y ai pas été confronté personnellement encore… Mais je décroche pas, j’aime tellement les vieilles maisons… C’est pour ça que j’avais envie d’avoir des temoignages de projets réels, comme celui de Jacouille ! Merci encore pour ta réponse!

Mais c’est bien vrai ce que tu dis @Marie_Michele concernant le cas par cas… Ca rend chaque projet encore plus unique, mais il y a clairement quelque chose à apprendre de chacun !


#6

Les rénovations écologiques de vieilles maisons sont des occasions pour bricoleurs aguerris, artisans, ébénistes, etc. Il faut vraiment avoir des compétences, du talent et du temps. Comme je n’ai rien de cela pour le moment, j’ai opté pour faire, chaque fois que ma maison actuelle le nécessitera, des travaux de réno conformes à mes valeurs écolo. C’est pour moi une sorte de pratique en attendant de pouvoir faire construire la maison écologique de mes rêves.


#7

Oui moi c’est un idée qui me parlent! Mais tout dépendant tes skills, ton temps, et ton budget. Si tu t’y connais en construction c’est un trip en soi travailler une vieille maison mais tout est plus long. Démolition(souvent plusieur couche, comprendre la structure, démêler sont courant et sa plomberie, la maison a crochi ou rondi, l’isolation est bien souvent inadéquat, pourriture, ect.

Un chantier de réno c’est toujours plus long à faire car il y a beaucoup d’inconnu derrière les murs et il faut faire attention a ce qui ne change pas. Et pour chaque spécialité que tu ne sais pas faire toi même sa va être plus long pour eux aussi donc plus $$$.

Si je peut te donner un conseil
1-choisir une maison pas chère qui nécessite des travaux
2-tout démolir l’intérieur
3-faire les modifs structurel (aire ouverte, nouvelle fenestration)
4-Remettre de niveau plancher, mur, plafond
5-refaire l’électricité

c’est à l’achat que tu fait ton profit sinon tu achètes une maison pour le look et sa risque de coûté rapidement chère. J’adore les looks des maisons centenaire et découvrir au travers des couches l’histoire de la maison. Rénover une maison sa à l’avantage d’avoir des années “test”. Les problèmes vont soit être régler ou ils seront visible quand tu va être sur ton rough de maison. Fini les surprises!

Je déconseillerai si tu doit tout faire faire et que tu as un budget limité.


#8

Bien d’accord, quand on aime ça okay, mais faut souvent prendre des décisions, comme remettre de niveau, utiliser le niveau que pour t’aligner, mais savoir que si tu mets de niveau, ça va avoir d’l’air croche :smile: car tous le reste est croche! Sur ma maison, installer une armoire au mur avec des planchers et plafonds qui sont croche de 2-3", faut faire à l’œil, pis vivre avec. installer de la tole de toit qui doit être droit et d’équerre, j’ai du faire des pattes sur la sous-structure de 1/2" à 6" sur 14 pieds…un entrepreneur qui fait ça…une belle extra $$$
Aussi un conseil:
6- faire évaluer les murs extérieurs avant d’ajouter de l’isolant, ou pare air / pare vapeur…construire avec les normes d’aujourd’hui pourrais causer des dommages structuraux et autres très rapidement.


#9

Je suis rendu pas mal expert à évaluer la situation, prévoir une réno qui s’agence avec l’existant, et faire des détails facile à construire et pas cher. Exemples, installer des fenêtre neuves dans un vieux mur mal isolé, ça donne pas grand chose sinon le look, sauve du cash, récupère des vielles fenêtres et ajuste en conséquence. Les entrepreneurs ne font pas ça :frowning:


#10

Merci à tous pour vos réponses! Le fil de discussion commence à être pas mal riche ! :stuck_out_tongue: . Dans mon cas, ce n’est vraiment qu’une réflexion et rien de concret, mais ça fait bien réfléchir!

J’ajouterai également, pour ceux qui pourraient être intéressés, des choses auxquelles je me suis heurté dans mes recherches et qui pourraient servir à évaluer une situation (on sera peut-être bientôt en mesure de faire une liste, comme pour évaluer les terrains!):

  • Vérifier la présence d’amiante (!)
  • Vérifier la présence de plomb (peinture ou autre)
  • Est ce que le puisard et la fosse septique sont aux normes?
  • Tester la qualité de l’eau… Est elle saine ?
  • Vérifier la disponibilité/la présence sur le marché des anciens matériaux (exemple : un revêtement extérieur en partie en bon état, en amiante-ciment, il sera difficile de trouver de quoi “boucher les trous”, envisager plutôt un remplacement complet…)

#11

Tellement une bonne idée! Merci, je prends ça en note et je continue de vous lire avec intérêt d’ici à ce que j’aie le temps la faire! :smiley:


#12

Oui c’est toujours du cas par cas. D’où tourner une maison qui a besoin d’amour en opportunité de “souffler” les planchers et mettre sa droit. Droit on s’entend sa peu être relatif mais pour sauver du temps sur l’installation future de céramique, vitre de douche, armoire de cuisine, ect je crois que Refaire des murs de 2x4 intérieur sur les mur extérieur( je sais pas si c’est clair XD) tu sauve du temps et de l’argent. Le sur mesure c’est clairement la ou tout devient plus compliquer car a chaque nouvelle étape tu perd du temps. J’ai rénové une maison cette hiver et on a arracher tout le rez de chaussée pour commencer et on a souffler les plancher, ensuite les murs extérieur était correct donc pas trop d’intervention et on a refait un plafond en 2x4 a la grandeur de la maison pour ensuite finir les divisions int. Tout était droit et facile d’exécution. On n’aura eu besoin que de dealer avec les problèmes de nivelage qu’une seule fois et la maison a une finition impeccable.

Si les rénovations sont moins importante du genre garder les mêmes pièces et bien la effectivement l’œil est un très bon indicateur ahah!

  • Avec un sous-sol l’importance d’un drain agricole avec regard se serait préférable
  • L’état de la toiture - car avant d’attaquer l’intérieur c’est bien de s’assurer que l’eau reste a l’extérieur
  • L’état des fenêtres - combien de verre, est-ce que les thermos sont encore bon, les joint étanchéité sont t’il encore bon?
  • Il y a t-il des fissures dans la fondation apparente?- Perso je suis pas un fan de sous-sol car présence de radon, risque d’infiltration d’eau ou inondation. Mais c’est un bon moyen de gagner du pi2 pour moins chère

Les fosses sceptiques est considéré comme un droit acquis pour ce qui est de la technologie utilisé mais(car il y a toujours un mais) il doit être conforme au nombre de chambre dans la maison. Je ne connais pas ça en détail mais je sais que si tu ajoute 1 ou 2 chambre à ta maison sa peut accrocher avec le permis de rénovation à la ville car la fosse sceptique ne serait pas capable de fournir pour le nombre d’occupant dans la maison.

Et mon dernier conseil: Le rythme de travail. Je travail a l’année dans se domaine et la construction c’est un rythme qui ne faut pas freiné car une fois arrêter c’est dur de recommencer et l’évolution du projet deviens un certain fardeau pour les proprios. Dit toi que avant mes vacances d’été j’ai l’impression que je pourrai travailler 60-70 heure semaines et j’aime ça mais une fois les vacances passé je trouve sa dur d’avoir un bon rythme de travail. C’est d’autant plus vrai pour les auto constructeur. Tant qu’on est dans les travaux on a la volonté d’avancer et c’est motivant mais après un break la montagne de travaux semble insurmontable et la les travaux s’étire de plus en plus. Lorsque l’on s’investit dans se projet il faut se dire que tu risque d’en avoir pour 6 mois a 1 ans de travaux(pour des rénovation majeur) a faire les weekend et les soirs et de prendre le moins d’arrêt possible pour garder sa cadence. Et Surtout de savoir être compréhensif envers son partenaire car il y a beaucoup de décision à prendre et d’émotion a traverser avec la fatigue! Mais quand on le sait d’avance on sait y faire face et en sortir plus grand! :muscle:


#13

Bien d’accord, et j’ajouterais que si vous devez faire des rénos, planifier n’y pas y habiter pendant ceux-ci! Ça, sa ralenti vraiment la production, rien de pire que de vivre dans la poussière, et devoir travailler comme dans un puzzle, une pièce à fois, arrêter l’hiver…malheureusement je m’y connais, par contre, t’as le temps d’être inventif, d’attendre les bons matériaux et avoir hâte que le beau temps revienne :wink: