En quête du paradis

En quête du paradis
0

#1

Allooo:)
Je suis à la recherche d’un bout de terre pour cet été où je pourrai investir toute mon énergie à observer et et recréer un écosystème dans un modèle de permaculture/forêt nourricière. Comme je vise à être autosuffisant mais je n’ai jamais cultivé la terre j’ai besoin d’espace pour expérimenter et vraiment me garocher dans l’action parce que je crois que c’est la meilleure façon d’apprendre.

Je suis un cours en production horticole et mes temps libres sont dédiés à la recherche d’informations et l’expérimentation dans ma petite pepinière d’appart donc j’ai une petite base mais j’aimerais vraiment voir les défis qui se présentent et jauger la grandeur de la tâche à accomplir pour nourrir une famille sans mécanisation. Ce serait mon rite de passage en quelque sorte; là où je vais me rendre compte si c’est la vie que je veux ou non.

Je promets d’entretenir la vie sous toutes ses formes sur ce terrain. Idéalement, je ne veux pas avoir à demander pour couper des branches ou des arbres morts, je veux pouvoir construire un abri avec ce que je trouve et faire des feux sans que ça dérange personne. Peu importe le terrain, tant que ce n’est pas en plein champs avec un sol mort bourré de pesticide; je veux m’adapter au terrain !
Est-ce que quelqu’un connaîtrait un tel endroit de paradis dans les environs de québec?

Je ne veux pas bâtir de structure permanante et ce n’est pas dans mon idée de rester les années suivantes. Mon but est de ne laisser rien d’autre derrière moi qu’un écosystème diversifié en santé et nourricier à mon départ en août pour mon retour à l’école.

Merciii♡


#2

Wow @Maximush parle moi de ça quelqu’un qui veut passer à l’action en expérimentant sur le terrain. Tu vas sortir de ta zone et apprendre incroyablement. Ça prend du courage!

Je sais que @MinimalisteGab a une terre où il accueille des maraîchers à Sainte-Foy. Peut-être a-t-il une place pour ce genre d’expérience? Tu peux lui écrire!

Je te souhaite vraiment de trouver quelque chose qui te convienne et tiens nous au courant!


#3

Nicee merci de l’info !
Honnêtement ça me prendrait pomal plus de courage decider de continuer à vivre en banlieue un été au complet ahaha

Piii piiii @MinimalisteGab sais-tu où se trouve le paradis?


#4

WOW! C’est génial comme idée. On aimerait bien t’accueillir chez nous, mais on est à 3 hrs de route de Québec… l’ES-Cargo est à Chertsey, au Nord de Montréal.
On a déjà commencé à permacultiver notre terrain d’une quinzaine d’acres en foret, il reste encore beaucoup d’expériences à faire!


#5

Wow interessant ! C’est que loin de québec j’ai pas de source de revenu pour mettre dla nourriture dans mon ventre, jdevrai aussi attendre à mi juin que l’école termine avant de pouvoir commencer à expérimenter !


#6

Salut ! J’ai été très occupé ces dernières semaines, d’où la raison de ma réponse tardive (j’ai pas internet chez moi alors je ne suis pas toujours online). J’avais mentionné à François que j’étais ouvert à accueillir des projets de culture sur la terre familiale, je ne suis pas seul à décider au sein du conseil familial par contre. Nous collaborons avec un maraîcher qui loue une parcelle afin de produire des paniers de légumes biologiques. Le critère principal est la solidité du projet, sans que nous souhaitions uniquement s’enrichir, il doit tout de même y avoir un intérêt pour les deux parties afin que l’échange soit intéressant, ma grand-mère a des frais à couvrir en tant que propriétaire dans le système sociétal actuel (je ne dis pas que c’est le best, mais c’est ce système là qui est en place pour le moment).

Si jamais tu souhaites élaborer un peu sur le concept/la structure de ton projet, écris-moi en m.p. ou sinon ici, question de voir comment s’enlignent tes aspirations, nous sommes ouverts aux possibilités, tant qu’elles sont réfléchies et solides !


#7

Bonjour Hélène,
Selon votre profil, Vous semblez maître en la matière ! Dites-moi dans un cas comme celui de @Maximush qu’est-ce l’Es cargo offre plus précisément ? Des parcelles de terres, de forêt pour expérimentation ? Merci de m’en dire un peu plus.


#8

À l’ES-Cargo, il ne s’agit pas d,une terre agricole, mais bien d’une fôret qui a été coupée à quelques reprises depuis la colonie.
Nous y sommes installés depuis 2004 et faisons nos propres expériences. La permaculture nous guide et donc, pas de grands bouleversements du territoire, surtout des essais à petite échelle… et nous ne sommes ni un ni l’autre diplomé en horticulture, agriculture ou quoi que ce soit de connexe.
Nous accueillons occasionnellement des gens qui veulent voir comment nous vivons sans hydro-Québec, sans frigo et dans la simplicité volontaire, en échange de travaux. Il s’agit toujours d’une sélection mutuelle bénéfique aux deux partis, donc on doit se rencontrer et discuter du projet.


#9

@Maximush, je t’écris en privé. :wink: