93 municipalités sans traitement des eaux usées au Québec

93 municipalités sans traitement des eaux usées au Québec
0

Bonjour!

J’entendais cette semaine que 93 municipalités au Québec fonctionnent encore sans système des eaux usées.

Malgré un programme du provincial lancé en 2014 pour faire en sorte que ces petites municipalités se dotent d’un tel système d’ici 2020, seulement 3 projets semblent avoir été menés à terme selon ce que j’en ai compris. Ça ne serait pas tant le coût d’installation des systèmes qui poserait problème, mais le coût d’entretien de ceux-ci.

Voilà plus d’infos sur la problématique si ça vous intéresse :


Et donc, ça m’amène à penser aux toilettes sèches. La raison pour laquelle les normes environnementales au Québec n’autorisent pas les toilettes sèches comme système sanitaire, sauf dans de rares exceptions, est la crainte que les gens s’en occupent mal et que ça finisse par se retrouver dans les cours d’eaux environnants, du moins, c’est ce que j’en ai compris lorsque je me suis intéressée au sujet.

Mais dans le contexte où, quoi, des centaines de milliers, voir millions?, de résidents du Québec sont de toute façon obligés de faire avec un système d’égout qui renvoie tout dans l’eau, il me semble que ce serait vraiment pertinent d’autoriser les gens qui le veulent, dans ces municipalités, à fonctionner avec des toilettes sèches.

Il y a même une entreprise près de Québec, Aliksir, qui a mis au point un système de toilette sèche avec une vis sans fin, qui permet de « flusher » ses besoins et donc de se rapprocher de la facilité d’utilisation des toilettes à eau : il n’y a pas de manipulation du bac de la toilette à faire, tout s’envoie directement dans un « digesteur-composteur » similaire à ceux qu’on retrouve sur les fermes. Après un an d’utilisation par une famille de 4, si ma mémoire est bonne, le compost est complètement digéré et rendu à l’extrémité du composteur, où on peut le prendre et s’en servir, ou encore le vendre à des fermes.

Mieux encore, un tuyau rempli d’eau tourne tout autour du digesteur pour accumuler la chaleur qu’il produit en dégradant les déjections, et ce système est conçu pour permettre de chauffer, du moins en partie, l’habitation. Vous pourrez trouver plus d’info sur ce système ici :

https://aliksir.com/media/wysiwyg/pages/solutions_ecologiques/Présentation%20projet%20CACA%20D’OR%20d’Aliksir.pdf

Voici également une vidéo qui présente bien les arguments pour les toilettes sèches

Je me demandais s’il y en a parmi nous qui en savent un peu plus sur cette situation?

1 J'aime

Le problème des toilettes sèches, c’est que l’État ne les reconnait pas en tant que remplacement de fosses septiques. Ce qui fait que les vieilles maisons de rang, les chalets le long des lac, les petits villages… sont remplies de fosses septiques non conformes. Donc le gouvernement dit « Le problème est ici, vous devez le régler » et reconnait seulement des technologies archaiques de traitement d’eau usé, à 15 000$.

Ça limite aussi la possibilité de se contruire à un nouvel endroit, puisque les permis de construction vont demander la construction d’une fosse avant toute chose.

On est des mammifères. Avez-vous vu beaucoup de mammifères chier dans l’eau ?

En tout cas, je me demande, à part vivre de plus en plus profondément dans la foret, comment réagir à tout ça. J’imaginais lancer une OBNL qui lance un dialogue avec le gouvernement pour certifier des toilettes (vermi)composte à faible cout.

2 J'aimes

Il y a déjà eu une démarche de faite auprès du gouvernement, notamment par les gens qui ont fait le projet que je mentionnais dans mon précédent message, mais malheureusement ça n’a pas été concluant. Ils en parlent d’ailleurs dans cet article, et c’est aussi mentionné que 2 modèles de toilettes sèches sont autorisés, ce que j’ignorais!


Quoi qu’il en soit, je t’encourage à relancer ce dialogue! C’est un problème important!

1 J'aime

Bonjours,
j’ignore si vous saviez que les toilettes a compost est une option parmi 4 options reconnu par le gouvernement du Québec. Il est même possible de recevoir le crédit d’impôt réno-vert dans certain cas. La toilette solaire me semble intéressante mais n’est pas dans les choix :frowning:

https://maisonsaine.ca/actualites/installations-septiques-quatre-solutions-plus-abordables-et-durables.html
http://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/eaux-usees/residences_isolees/certification-cabinets-terreau.htm

Ahh d’accord je comprends mieux ; l’utilisation de certains modèles certifiés de toilettes à compost est autorisée, mais il faut quand même avoir une fosse septique pour les eaux usées, sans égard au fait qu’on va en produire beaucoup moins et qu’elles ne contiendront pas de déjections.

En gros ce que Mme Mainguy dénonce, c’est qu’il n’y a alors pas davantage économique à aller vers cette solution et donc, que très peu de gens vont alors opter pour ça…

Ouai comme d’habitude l’argent mène le monde …