Mouvement citoyen Demain Verdun

Mouvement citoyen Demain Verdun
0

#1

Le mouvement citoyen Demain Verdun souhaite :

– revoir sa façon de se nourrir
– réussir la transition énergétique
– repenser l’économie
– repenser la démocratie
– repenser le système d’éducation

Pour cela, le mouvement citoyen souhaite d’abord donner une vitrine aux initiatives positives déjà présentes à Verdun pour permettre aux gens de réseauter entre eux.

Le mouvement vise aussi à développer un sentiment de fierté d’être Verdunois basé sur des valeurs communes de solidarité et de promotion de l’environnement.

Enfin, son but ultime est de mener à terme des projets citoyens de plus grande envergure qui sont encore en réflexion.

Bien sûr, il faut qu’il y ait des gens et des groupes qui dénoncent certaines décisions gouvernementales qui ont ou auront un impact négatif sur l’environnement et l’humain. Néanmoins, il existe déjà de nombreuses tribunes pour le faire. J’ai une amie, par exemple, qui écrit systématiquement une lettre par courriel à la STM lorsqu’elle est insatisfaite du service, un oncle qui s’implique activement dans la lutte contre l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste via un regroupement appelé RVHQ (Regroupement vigilance hydrocarbures Québec)

… Mais souvent, nous simples citoyens, n’avons pas toujours le temps et l’énergie mentale pour se pencher sur de gros dossiers qui, en plus, ne proposent pas systématiquement des solutions à notre portée.

Je me permets toutefois de citer un passage du livre Demain de Cyril Dion : ‘’On a trop longtemps compté sur les politiques publiques, sur les gouvernements pour opérer le changement. Ce sont les innovations sociales dont les citoyens sont porteurs, celles où les petits agriculteurs s’allient avec les consommateurs et les autorités locales pour inventer de nouvelles manières de consommer et de produire, qui peuvent conduire le changement. Le rôle des gouvernements doit être d’accompagner cette transition, sans l’imposer d’en haut. C’est important d’avoir des réglementations et des incitations économiques adéquats, mais ce sont les citoyens qui doivent décider de quel système agroalimentaire ils veulent dépendre (…). La véritable démocratie, c’est la décentralisation des solutions, c’est récompenser l’inventivité à l’échelle locale.