Mateo Solkin, nouveau membre

Mateo Solkin, nouveau membre
0

Salut la belle gang! Mon nom est Mateo et je vie a Rawdon. Ca fait des annees que je reve d’acheter une terre avec mes ami.e.s pour pouvoir y construire plusieurs structures habitables et la le processus semble finalement prendre un peu de momentum. Pas evident acheter ce genre de chose en gang! C’est fou les obstacles a surpasser sur plein de niveaux: reglementations municipaux, criteres des banques pour la prise d’un hypotheque, prix de terrains inaccessibles (surtout si on cherche a rester dans le coin), etc. C’est sur et certain que je ne suis pas le seul a trouver ca excessivement complique… donc me voici sur le forum du peuplier, a la recherche de solidarite et d’autres points de vue dans l’espoir d’enlever une ou deux batons dans mes roues :stuck_out_tongue:

Au plaisir!

4 J'aimes

Salut Mateo,

Bienvenue sur le peuplier et merci d’avoir pris le temps de te présenter!

Plusieurs membres ont cette envie de vivre en communauté!

Je pense particulièrement à @Helene_Filteau est d’ailleurs en plein dans la création d’un Cohabitat (Cohabitat nature à Neuville) avec d’autres ménages. Peut-être pourrait-elle te donner quelques conseils!

Il y a aussi Lisa, Stéphanie et Audrée derrière @Futurs_Ecovillageois_Recherches_TV qui ont rencontré plusieurs communautés, vus différents modèles.

Au plaisir d’échanger avec toi!

Je te conseille de déménager en région dans un milieu où tu pourra te faire des contacts en étant prêt à rendre service dans les domaines qui t’intéressent. Recherche d’aider les gens pas le profit et ainsi des opportunités se présenteront.
Ici et pour quelques résidents ils ont commencés par venir sur place l’été en camping , se sont rendus utiles et se sont fait offrir l’occasion de demeurer à plus long terme.

Bonjour Mateo,

Je suis en recherche d’un projet de communauté. Je suis en en ce moment a Joliette, je travaille et je mets de l’Argent de coté.
Votre projet est d’acheter dans le coin de Rawdon ?
Ca m’intéresse d’en savoir plus sur votre projet…

On aimerait ideallement acheter dans le coin de Rawdon mais ca reste toujours a voir selon les disponibilites des terres…

Malheureusement je ne sais pas trop comment te decrire notre projet autre qu’on est une gang d’ami.e.s qui aimerait acheter collectivement une terre tout en etant tous proprietaire a part egale de celle-ci et pouvoir y construire notre maison independante. Il y a beaucoup d’obstacles a surmonter mais on avance peu a peu. Je fais des recherches dans l’etablissement d’une cooperative d’habitation de laquelle on serait tous membre qui pourrait etre proprietaire du terrain. Je viens de parler avec un ami specialise dans les systemes d’electricite independants (panneaux solaires, micro-hydro, etc.). Une autre personne impliquee dans le projet recherche des terres, une autre contact les municipalites du coin pour connaitre leurs normes de construction, etc.

Tout reste dans le theorique presentement et on avance a tres petits pas mais on a l’ambition d’acheter une terre dans les 5 prochaines annees :slight_smile:

2 J'aimes

Nous avons ici traversés plusieurs étapes dont celle de la propriété superficiaire pour les maisons, ce qui rensit les personnes propriétaires de leurs maisons mais pas du terrain. Ce dernier peut être une fondation écologique oè tous son administrateurs. Dans notre cas c’était une compagnie, je ne conseille pas cette solution.

Jusqu’a maintenant le modele qui nous semble le plus interessant c’est une cooperative d’habitation mais ca aussi ca vient avec plein d’obstacles.

Comment ca marche chez vous a present? Etes vous plusieurs a etre proprietaires de la terre? Combien de gens font partie de votre collectif/vivent sur place? Y a-t-il plusieurs residences sur le terrain et si oui, est-ce que le terrain a ee subdivise?

Bienvenue a toi sur le forum! On a eu la chance de se croisé à la rencontre 26 janv '20 Fermette Douce Sérénité - Lanaudière
Bonne succès avec ton projet de terrain commun!

Je crois que nous avons expérimenté toutes les formules mais l’obstacle majeur ayant été les différences irréconciliables entre les membres du groupe . Le probl de base étant le zonage et l’impossibilité de subdiviser nous sommes arrivé à la solution de la propriété superficiaire déclaré par un juge en cour supérieure pour séparer les responsabilité quant au non paiement des taxes par certains et de l’obligation d’y voir pour eux. Finalement et à cause de notre situation bien particulière nous avons réussis le morcellement de la terre en terrains plus ou moins grands, le fond de terre demeurant tout de même zoné vert excluant ainsi certaines activités. Il y a une douzaine de maison et plus de gens l’été que l’hiver. Un quinzaine de personnes à l’année.

Je crois que l’on ne connaît pas une personne avant de vivre avec ou en proximité, les relations jusqu’a ce moment demeurent superficielles. J’ai longtemps conseillé au gens qui songent à vivre ensemble de s’organiser une fin de semaine de difficultés pour faire ressortir la vrai nature de certains, avant de faire le saut et de s’engager plus avant . Se rencontres dans la fête n’est pas le bon contexte pour se connaître.

1 J'aime

Allô Matéo,

Je voulais te revenir au sujet des ressources dont je t’ai parlées à la rencontre de Saint-Lin.

J’ai assisté à une conférence sur les écocommunautés données par 2 membres de NextGENNA, et ils semblaient dire que cela fait partie de leur mission de partager les informations sur la vie en écocommunauté, afin d’aider à ce que d’autres se développent.

Pour ce qui est de l’écocommunauté qui a créé sa propre forme d’OBNL (ils sont hors taxes à ce que j’ai compris, entre autres), il s’agit de Twin Oaks Community en Virginie. Ils ont un programme de 3 semaines pour les visiteurs, si tu aimerais en savoir plus et expérimenter leur fonctionnement. Ça fait partie de leurs objectifs de former des gens qui pourront ensuite partir leurs écocommunautés.

Eh oui… l’OFH (l’ostie de facteur humain) en?

C’est sur que c’est un tres bon conseil. J’avais envisage inclure une close dans le fonctionnement de la cooperative ou les nouveaux membres ont une periode de probation d’un an avant de pouvoir devenir membre officiel.

Y’a un petit bout de ce que tu m’as ecris que je n’ai pas tout a fait compris par contre: « nous sommes arrivé à la solution de la propriété superficiaire déclaré par un juge en cour supérieure pour séparer les responsabilité quant au non paiement des taxes par certains et de l’obligation d’y voir pour eux. » Pourrais-tu preciser ce que tu veux dire s.v.p.?

Merci beaucoup de correspondre avec moi la dessus. J’apprecie beaucoup ton point de vue.

Oh wow!! Cool!! Je viens de passer un peu de temps sur la page web de NextGENNA et j’ai decouvert que la majorite de leurs coachs sont quebecois :stuck_out_tongue:

Merci enormement pour ces ressources Marie-Michele. Les graines que tu semes et les connections que tu facilites vont avoir un impact indeniable dans la metamorphose sociale qui s’annonce!

2 J'aimes

Cette solution juridique a été proposé dans le contexte du fond de terre indivise parce que zoné vert. IL y avait déjà plusieurs maisons et des personnes ne payaient pas les taxe qui les concernaient. La propriété superficiaire rend les gens responsable auprès de la municipales les taxes sont envoyées à leurs nom. Dans le cas d’un terrain dézoné qui permet le lotissement il peut être cédé à l’acheteur qui ensuite est responsable de ce qu’il construit dessus. Dans notre cas le terrain est toujours vert mais il y a eu un arrangement pour les constructions de la part de la CPTAQ. Tout dépends du zonage mais de lotir implique ds frais d’arpentage et de notaire. L’autre solution est le bail parce qu’il peut contenir des conditions et que la régie du logement peut aider dans la résolution des conflits.

Idéalement c’est que les gens soient responsable individuellement de leurs choses surtout pour de projets qui ne rentrent pas dans le moule.

Le non respect des engagements est le principal facteur de chicanes dans un groupe et de ne pas payer ses frais en fais partie. Vaut mieux filtrer en amont qu’être pris en aval avec des gens qui sont irrespectueux d’où le conseil de mettre des obstacles au lieu de faciliter l’adhésion au groupe.

Nous avons essayé la formule d’un an avant de devenir membre mais cela a foiré à un certains moment.