Gaspillage alimentaire

Gaspillage alimentaire
0

#1

Jusqu’à récemment, quand j’entendais parler de gaspillage alimentaire, je me disais que c’était un problème de grande entreprise sans scrupule, que ça ne me concernait pas : je fais du compost pour mon jardin, je planifie des repas de “surplus” pour ne pas jeter les restes, etc. Mais j’ai ensuite eu l’occasion d’avoir plus d’information sur le sujet (entre autres lors d’un atelier “À vos frigos”, offert dans mon IGA) et j’ai réalisé que je créais quand même du gaspillage alimentaire et qu’il y avait une foule de petites choses que je pouvais faire pour améliorer mon impact sur la chaîne alimentaire. Quand on y pense, la pomme qui est sur notre table vaut cher : tout ce qui y a été investi à chaque étape de sa production (ça va jusqu’à l’entretien du verger) et de son transport (de la cueillette à l’épicerie, en passant par tout ce qu’il y a de manutention et d’emballage), c’est de la valeur qui va être perdue si on laisse la pomme pourrir. J’ai donc compris l’importance d’éviter le gaspillage alimentaire. J’ai envie de vous transmettre ici quelques trucs simples que j’ai commencé à appliquer récemment, et j’aimerais connaître les vôtres!

  • Je croyais qu’enlever la pelure des carottes, pommes de terre, panais, concombre, etc. permettait de diminuer les pesticides que je consomme quand je n’achète pas bio. J’ai appris qu’en fait, comme ces produits sont présents avant même la croissance du légume ou du fruit, il y en a autant dedans qu’à la surface. En enlevant la pelure, non seulement je gaspille une partie comestible, mais je me prive aussi de bons nutriments. Désormais, je brosse ces légumes et j’en mange la pelure.

  • Pour éviter d’oublier un aliment ou un reste dans le frigo et le retrouver seulement quand il est trop tard, on m’a donné un truc qui me facilite la vie : je me suis installé un petit panier de couleur très voyante sur une tablette du frigo, et j’y dépose ce qui arrive en fin de vie ou ce qui ne se conserve pas longtemps. En ouvrant le frigo, c’est la première chose que je vois… et quand mes ados ont faim, je les envoie piger dans le panier!

  • Après avoir “trucidé” mon dernier ananas frais, j’ai congelé le tas de pelures et le coeur. Après avoir acheté un 2e ananas, j’ai rassemblé toutes ces épluchures et j’en ai fait de la gelée d’ananas, de la même façon qu’on fait de la gelée de pommes avec les coeurs et les pelures (mais j’ai ajouté un peu de gélatine pour que ça se tienne). Miam!

Et vous, quels bons trucs utilisez-vous pour diminuer la quantité de nourriture que vous jetez?


Conservation des légumes frais
#2

Wow merci pour ces bons trucs, j’adore! J’ai justement débuté quelque chose de nouveau aujourd’hui en ce sens. Sur notre frigo on a un tableau effaçable, et en faisant le ménage du frigo j’ai inscrit ce qui est à passer rapidement. Ça nous a donné des idées pour le souper et une partie a déjà pu être mangée.

On s’est fait donner l’été dernier un congélateur tombeau et j’aime vraiment ça car de un ça nous donne plus d’espace pour conserver, mais aussi la qualité des aliments se préserve mieux comme la température varie moins que dans notre congélateur de frigo.

J’aime aussi beaucoup mon plat de conservation Intellifrais de Tupperware. Le contenant en soi n’est pas écologique, mais c’est un fait que mes légumes se conservent vraiment bien dedans! Ils indiquent aussi sur le contenant quels aliments peuvent aller ensemble et comment ajuster l’entrée d’air en fonction des aliments conservés.

J’ai aussi bien aimé la conférence Consommer selon les saisons, en limitant le gaspillage alimentaire d’Estelle Richard!


#3

Juste une petite precision… Les pesticides systémiques dont tu parles sont en effet présent dans toute la plante, et ils proviennent le plus souvent de semences enrobées. Donc à eviter absolument si on ne veut pas en faire pousser sans savoir.

Certains sont même homologués bio, donc il est mieux d’acheter ses legumes à un producteur de confiance directement.

Quasi tout le maïs et donc tout les produits avec du maïs transformé en sont infectés. À éviter particulièrement.


Appartement + autosuffisance = Comment y arriver?
#4

Nous aussi avons un congélateur tombeau et comme ça se rempli rapidement et qu’on ne voit plus ce qui est au fond, on s’est fait un tableau à côté pour écrire ce qu’il y a dedans et les quantités. On efface au fur et à mesure qu’on prend dedans et ajoute les nouveautés. Pratique de savoir qu’il te rest 2 sacs de poivrons congelés à quelque part là-dedans!


Autosuffisance alimentaire : les outils pour planifier
#5

Le gaspillage alimentaire me préoccupe également beaucoup, alors voici plusieurs trucs que j’ai mis en place:

  • Faire un menu de la semaine avant d’aller à l’épicerie pour n’acheter que ce qui se consommera réellement (et en tenant compte du calendrier d’activités familiales: par exemple, le jeudi c’est cours de piscine, donc besoin d’un repas rapide et léger = potage avec les restes de légumes du frigo que je fais la veille et qu’il ne me reste qu’à réchauffer)
  • Dès qu’un fruit ou un légume commence à être moins beau, je le coupe et le congèle pour l’utiliser dans une recette ultérieurement: par exemple, trancher des champignons, couper en cubes des poivrons, émincer oignons et poireaux, chou kale, céleri, carottes et autres fines-herbes, couper en cube les courges, blanchir les asperges, haricots, brocolis, etc. pour les congeler, etc. J’ai donc dans mon congélateur plein de petits sacs et contenants avec des restes de légumes déjà préparés, que j’utilise quand je fais de la sauce à spag, des riz sautés, des pizzas maison, de la soupe, omelettes, quiches, et j’en passe!
  • Pour les fruits, c’est la même chose: banane un peu noire s’en va au congélo pour être utilisée dans des pains et muffins, pommes et poires (et autres fruits du verger!) moins belles sont épluchées et coupées en petits cubes pour servir à faire de la compote quand il y en a assez ou ajouter à un potage, petits fruits congelés pour être ensuite réduits en purées dans les smoothies ou comme garniture sur un yogourt nature, etc.
  • Tous les restants de nos repas sont conservés, même les trop petites portions (souvent laissées par mes filles). Quand on additionne plein de petites portions, on réussit souvent à obtenir un repas complet!
  • Pour le pain, je congèle tout. Si j’achète une baguette de pain, je la coupe en tronçons avant de la congeler, comme ça on peut en prendre un petit morceau à la fois; les bagels sont coupés en 2 avant d’être congelés et les tortillas sont séparés par des petits carrés de papier cirés pour pouvoir facilement les sortir un à un du congélateur au besoin.
  • Si j’achète de la viande en format familial, je la portionne avant de la congeler (et parfois j’y ajoute même une petite marinade maison!)
  • Je cuisine aussi en plus grande quantité afin d’avoir des restants, que je recongèle en portion de lunch. Ça évite donc de devoir aller acheter quelque chose sur le pouce, car il y a toujours des plats prêts au congélo! Beaucoup plus de repas qu’on pense se congèlent! Mon truc: si tu as déjà vu ce mets cuisiné dans la section du congelé à l’épicerie, c’est donc que tu peux le congeler toi aussi!
  • Quand des produits sont en ventes ou en liquidation, il m’arrive souvent d’en acheter plus et le congeler (par exemple, le humus, les viandes froides naturelles sans nitrites, etc.).

Bref, voilà un petit survol de quelques-uns de mes trucs! Je suis intéressée de connaître les vôtres, car je cherche toujours à aller encore plus loin :slight_smile:


#6

de mon côté, ce que j’ai remarqué c’est que certains aliments se mangent plus rapidement (donc moins de perte possible) lorsque je les “arrange” dès le retour à la maison. Ex,: Melon de miel, melon d’eau, cantaloup, ananas déjà coupés dans un plat au frigo. Ou encore carottes, céleri, brocoli, chou fleur: lavés, épluchés & coupés dans un plat pour des collations et grignotines déjà toute prêtes et bonnes pour la santé!


#7

Tellement! Chez moi aussi les fruits et légumes magiquement arrangés (par maman!) se mangent plus vite que les autres!


#8

Ça me prend autant de temps, faire l’épicerie que d’arranger et laver mes fruits et légumes. J’ai vraiment moins de perte de cette façon alors ça vaut grandement l’effort que j’y met!


#9

Bonjour,

Content de savoir que les atelier “À vos frigos” ont portés fruits :wink: Cela fait trois ans que je suis l’un des chefs présentant les ateliers dans la tournée pour le Jour de la Terre.

Il me fera plaisir d’échanger avec vous dans le futur pour d’autres turcs :wink:

Cordialement,