C'est le printemps, mais je suis triste

C'est le printemps, mais je suis triste
0
#1

Bonjour
J’arrive d’une jobine que je fais depuis à peu près 20 ans et dans la même secteur de la Mauricie. 4 jours et 3 nuits a guider et aider des jeunes étudiants qui font des observations de toutes sortes avec leurs profs, nous couchons dans des tentes sur le bord du même lac. Mon travail consiste a monter les tentes, de ramasser les déchets, de faire la popotte etc…
Mais je me suis fais frapper par une réalité; depuis 2 ou 3 ans je remarque que les oiseaux sont moins nombreux, que les rainettes chantaient moins souvent, les petits insectes aussi, mais cette année ça ma ramasser solide. À la brunante les jeunes avaient l’habitude de capoter sur le chants des rainettes, des butards, de poules d’eau etc…on s’entendaient pas parlé tellement c’était bruyant, hier une ou deux rainettes, pas de butard ni poule d’eau, rien, pas de petits insectes, le jour presque pas de chant d’oiseaux, quelque outardes pies etc… mais rien de comme avant, il y a 20 ans au printemps c’est l’explosion en forêt! Ça grouillait de partout.
On s’aperçois plus facilement de l’abondance que l’absence je crois. Une épidémie de chenilles, infestations de coccinelles, ou maringouins c’est remarquable ,mais des disparitions lentes et silencieuses ça passe inaperçue, le soir chez moi je sortais fumé ma pipe sur la galerie, les rainettes, les engoulevents, les grosses mouches, me jasaient ça jusqu’à la noirceur, je rentrais dans la maison en même temps que les chauves souris sortaient et par dizaine. Terminé maintenant.
Quand j’ai vue les jeunes étudiants s’émouvoir en entendant 2 petites rainettes!! Je me suis retirer pour brailler tout seul, j’ai honte d’avoir fait parti de la génération qui a tout détruit, j’ai honte de n’avoir rien fait.
J’ai des enfants et des petits enfants, je ne veux pas en parler avec eux, je me demande comment tout ça va finir et j’ai peur pour eux. J’espère que c’est une petite déprime passagère et que dans le fond tout va bien aller, mais je n’y crois plus vraiment.

4 Likes
#2

C’est très triste… On le voit quand on porte attention mais souvent aujourd’hui on est trop pressé. Cela fait 7 ans que j’habite la même maison et déjà beaucoup de choses on changés. Chaque matin j’avais droit au chant de la crécerelle parti chasser… depuis 2-3 ans elle n’est plus là. Mes premiers jardins étaient remplis d’abeilles, aujourd’hui j’ai beaucoup de guêpes, beaucoup de bourdons quand même mais juste un peu d’abeilles. Pourtant j’ai énormément de fleurs pour elle.
J’espère qu’il n’est pas trop tard et qu’on agira à temps.

1 Like
#3

Mercredi et jeudi soirs derniers j’étais à Sutton et j’ai eu la chance d’entendre beaucoup de rainettes. Ça m’a frappée parce que je n’ai jamais la chance d’en entendre chez moi, près de Lévis.

C’est effectivement très triste et angoissant de savoir que tous ces êtres vivants nous quittent… J’ai retenu mes larmes durant les inondations en revenant de Montréal par la 40. Plein d’animaux étaient morts sur le bord de la route, fauchés en voulant sortir de l’eau et ne trouvant que la route comme refuge… C’est d’une tristesse sans nom. Ils n’ont rien demandé et ils méritent de vivre autant que nous.

Que faire sinon continuer de faire le plus d’efforts possibles à nos mesures pour avoir un impact positif, sinon le moins négatif possible sur l’environnement, et continuer d’en parler pour sensibiliser, continuer d’aller marcher dans les rues, de voter aux urnes et dans nos achats ou encore mieux dans notre refus d’acheter.

J’ai l’impression que de plus en plus de gens sont conscients et agissent, et l’offre commence à changer aussi. Je vois de nouvelles épiceries zéro déchet qui naissent, IGA et Metro qui commencent à accepter les contenants réutilisables, les offres pour le bio s’accroissent… C’est lent, trop lent peut-être, mais au moins je sens que le changement s’opère. Il faut continuer à le propulser!

2 Likes
#4

Selon, Bruce Lipton, il y aurait 90% moins de poissons qu’il y a 60 ans et 70% moins d’animaux sauvages d’il y a 50 ans. Les baleines aussi sont en disparition. Tout cela est signe de très grands changements. J’ai un feeling que c’est plus profond que l’on peut imaginer ou percevoir. Nous sommes en croisé de chemin et en transition. La planète va survivre à tout ce qu’on lui fait et elle va s’en sortir; je ne suis pas inquiète pour elle. Ce sont les humains qui changeront et ce sont eux qui devraient avoir peur, surtout les inconscients et ceux qui polluent.
Je suis la formation de David Wilcock sur l’ascension qui est sur le bord de se produire, et comment s’y préparer. Dans toutes les anciennes et grandes religions de la planète on parle de cette transition provoqué d’un flash provenant du soleil. Il n’y a pas de réchauffements climatique, c’est le soleil qui se réchauffe pour se préparer au flash. Il y a aussi un réchauffement sur la lune, mars, mercure, jupiter, etc. et il ne semble pas avoir d’humains là pour provoquer cela. Exemple, Jésus avait parlé de ce flash rapide disant que tu serai en train de travailler les champs avec quelqu’un et d’un seul coup tu te trouves seul. Il y a pleins d’autres exemples trop long à énumérer ici.
Selon ceux qui sont en contact avec des extra-terrestres (voir livre Loi de Un - Law of One) il suffit d’être bon envers soi-même, les autres et la nature tout comme nous enseigne la plupart des religions.
J’espère que vous ne me trouvez pas ‘flyé’ mais je suis d’accord avec cette ascension selon mes recherches depuis une cinquantaines d’années. Les humains sur la planète terre sont en 3e dimension ou densité. Durant ce flash, certains d’entre nous irons de la 3e à la 4e dimension et d’autres (les plus évolués) à la 5e dimension. Ceux qui ont abusé de la terre et des humains resteront en 3e dimension mais sur une autre planète. La terre n’a plus besoin d’eux. Ils subiront les mêmes événements que la planète a subi depuis les 25,000 dernières années, avec toutes les souffrances, etc. Selon ce que je ressens des gens de ce site, la plus grande majorité iront en 4e dimension. J’irai pas plus loin ici mais renseignez-vous du flash et de ce qui s’en vient. Je ne suis personnellement pas inquiète.

1 Like
#5

Effectivement je vous trouve flyé, mais le fond est le meme, nous détruisons beaucoup d’espèces vivantes, les sols, nous produisons des molécules chimiques qui nous rendent malades. Que ça soit un flash du soleil, des extra terrestres peu importe , il y aura de gros changements qui ce produiront rapidement à l’échelle humaine et les changements dans la nature ça me rends triste, je suis une petite nature.
C’est vrai que vous etes flyé et c’est très bien, les flyés sont plus intéressants, plus plaisants que les immobilistes à cravate qui nous mènent. Je préférais faire un picnic frugale avec vous que d’un gros repas 5 étoiles avec un gérant de banque.

1 Like