Antoine, entre ville et montagnes près du Mont Sainte-Anne

Antoine, entre ville et montagnes près du Mont Sainte-Anne
0

#1

Bravo à toutes et à tous pour vos beaux projets!

J’y vais d’une brève présentation, qui se veut aussi une invitation à collaborer pour développer de nouveaux projets.

J’ai une petite terre à bois à Saint-Ferréol-Les-Neiges, à peu près à 15 minutes du Mont Sainte-Anne et du Massif. …J’ai bien essayé de trouver de la superficie sur le trajet du Métrobus, mais j’ai fini par accepter que mon coin de paradis serait à 45 minutes du centre ville de Québec. …Ce qui est tout de même pas si pire! :wink:

Agroforesterie, maraîchage, expérimentations, projets coopératifs, apiculture, cohabitat, coop d’habitation, tout est possible!

J’ai acheté il y a quelques années. C’est tellement agréable d’avoir de l’espace en nature et de respirer l’air pur. Tranquillement j’y ai posé une petite habitation, un petit garage, un début de potager, des sentiers, … J’en suis à constater que l’espace est bien trop grand pour ne pas être partagé.

Chemin faisant, les terrains autour ont été mis en vente. Ce qui décuple les possibilités de développement et de projets aux environs. 18000$ pour 2 hectares de forêt zoné “constructible” ça vous dit? 10000$ pour 2 hectares de forêt qui vous servirait de réserve de bois de construction et de bois de chauffage?

On peut dire que je suis quelqu’un de “terrain”. Mes forces sont surtout dans la construction et les projets “concrets”. Souveraineté alimentaire, autosuffisance énergétique, écoconstruction, voilà quelques thèmes qui m’interpellent particulièrement. Comme plusieurs, j’ai voyagé un peu, visité des écovillages, je me suis imprégné d’autres cultures et autres façons de faire.

J’en suis à chercher à rencontrer des gens et tisser des liens, pour qu’ensemble, nous puissions aller plus loin. Dans l’accueil, le respect et le partage.

Je souhaite m’entourer de gens qui n’ont pas peur de mettre cartes sur table, de parler d’argent, de budgets et de jeter sur papier les bases d’une bonne entente.

Au plaisir de collaborer, ou de vous accueillir le temps d’une baignade à la rivière, d’un barbecue avec quelques bières ou d’un séjour en camping!!

Antoine


#2

Tellement contente de te retrouver ici Antoine :smiley:

Je confirme que c’est un petit coin de paradis et qu’Antoine est super sympathique! Il y a de beaux projets à faire là!

J’espère que tu te plairas sur Le peuplier, au plaisir d’échanger davantage et à bientôt! :smile:


#3

Bienvenue Antoine! C’est vrai que ça l’air tentant où tu habites. C’est tellement un beau coin près du Mont Saint-Anne :exploding_head: :evergreen_tree:

Au plaisir de discuter avec toi


#4

Quelques idées / observations pour du confort « off grid » en forêt dans une petite habitation rudimentaire en toutes saisons. Des idées au hasard, mes observations, sans prétention, qui pourront peut être vous être utiles.

Électricité photovoltaïque

  • On n’a jamais trop de puissance. Faire une brève approximation du besoin, puis doubler la capacité.

  • En hiver, parfois il n’y a pas de soleil pendant une semaine, alors qu’en été il fait soleil, mais le frigo aura chaud et fonctionnera plus souvent, les ventilateurs tournent plus pour nous rafraichir, et au final la consommation sera quand même élevée.

  • Les panneaux solaires peuvent être à près de 80 degrés par rapport à l’horizontal (moins d’accumulation de neige)

  • Utiliser des ampoules DEL à « socket » standards (12Vdc ou 120Vac) : les ampoules standards sont faciles à remplacer et peu dispendieuses, tandis que les systèmes « particuliers » / « customs » demanderont plus de travail / argent. Les DEL perdent en luminosité au fil du temps. Vous serez content de les remplacer facilement.

  • Câbler la banque de batterie / onduleur en calibre 2/0awg, le réseau 120vac en 12awg, et le réseau 12v en calibre 10awg (limiter la chute de tension) (aka « voltage drop »)

  • Tout convertir en 120Vac et ne pas se donner le trouble de câbler la maison en double (DC et AC); tous les équipements sont plus facile à trouver en courant domestique conventionnel.

  • Créer plusieurs petits systèmes autonomes indépendants plutôt qu’un seul système électrique qui regroupe tout (ex. : système photovoltaïque de pompage indépendant du système qui fournit le réfrigérateur). Viser la redondance / tolérance de panne plutôt que le « single point of failure ».

  • Câbles chauffants sur les tuyaux des drains évier/douche vers l’extérieur et y mettre une ampoule à l’extrémité de la ligne pour un témoin visuel de bon fonctionnement.

  • considérer des panneaux solaires « est » et « ouest » pour étirer la durée de production dans la journée et éviter de surcharger le contrôleur de charge.

Lampe frontale puissante avec batteries AA rechargeables

  • Batteries remplaçables / rechargeables; ça évite de jeter une frontale dont la pile spéciale est discontinuée, ou de jeter des batteries. J’ai toujours 4 piles dans la lampe, + 4 de fraichement rechargées prêtes à être utilisées.

  • En forêt et dans les travaux, la lampe permet de bricoler même quand il fait noir.

Cuisiner végé en hiver

  • économie d’eau (moins besoin de savonner des ustensiles « contaminés » par viande crue)

Privilégier les marmites / casseroles à 2 poignées pour utiliser sur le poêle à bois

  • Plus sécuritaire; elles restent longtemps sur le feu, il y a moins de risque que les 2 poignées cèdent en même temps (dû à la surchauffe) et blessent / fassent du dégât

Toitures des bâtiments qui se vident au nord pour bâtiments solaires passifs

  • Si toitures à une seule pente (faciliter la construction de la charpente), elles doivent se vider au nord. Au Québec on a tellement de neige que si elles se vident sud, cela oblige à pelleter

Aucun grand arbre à proximité des bâtiments

  • particulièrement important pour protéger les équipements (panneaux solaires, antennes, etc.), prévoir l’équivalent de la hauteur à maturité en dégagement par rapport aux bâtiments.

  • en profiter pour y faire des espaces potagers / patio côté sud pour bénéficier d’un microclimat et bonne protection du vent du nord.

Premier 4’ du revêtement extérieur des bâtiments doit être en tôle

  • Protection contre les rongeurs, impossible pour eux de grimper sur les bâtiments.

Les petits rondins pour le poêle à bois.

  • Ces petits diamètres qu’on croit bons seulement pour les feux de camps, ils font une excellente base dans le fond du poêle pour se partir un feu.

À suivre.


#5

Wow j’adore!! Y’a rien de mieux que l’expérience, merci de nous partager la tienne! :smiley: